Rachat de crédits

COMPAREZ ET ÉCONOMISEZ !

Rachat de crédits : quels sont les organismes qui acceptent facilement ?

De nos jours, nombreux sont les particuliers ayant contracté plusieurs crédits et éprouvant des difficultés à les rembourser, souvent faute de revenus suffisants. Pour alléger votre budget et en simplifier la gestion, le rachat de crédit peut s’imposer comme la solution la plus adaptée pour faire face à un endettement trop important. Le rachat de crédit, également appelé regroupement de crédit, consiste à regrouper tous vos différents crédits généralement contractés auprès de divers établissements en un seul et unique et vous permet ainsi d’ajuster votre nouvelle mensualité afin que vous puissiez être plus à l’aise financièrement, notamment en passant sous la barre de 35% de taux d’endettement au sein du foyer. Le rachat de crédit vous permet également de revoir la durée de remboursement de vos crédits. Pour ce faire, des organismes spécialisés vous proposent le rachat de crédit mais attention si il y a de nombreux demandeurs, seul un petit lot d’élus se verront racheter leurs crédits car ces établissements s’assureront d’abord de votre bonne capacité à rembourser vos mensualités !

Quels sont les points que les banques regardent ?

La situation professionnelle

Une situation professionnelle stable est assurément un gage de confiance pour les organismes de rachat de crédit. En effet, un revenu fixe et régulier atteste de votre capacité à pouvoir rembourser facilement vos mensualités de crédit. C’est pourquoi les organismes de rachat de crédit préfèrent de loin des profils de personnes justifiant d’un CDI, les fonctionnaires pour leur sécurité de l’emploi mais encore les personnes bénéficiant de revenus confortables comme c’est le cas les cadres par exemple. A l’inverse, les personnes sans emploi même percevant les indemnités de chômage ainsi que les travailleurs dits « précaires » tels que les intérimaires ou les CDD auront bien du mal à se faire valoir auprès des établissements de crédits : l’irrégularité des revenus peut remettre en cause votre capacité à rembourser votre crédit et les établissements de crédits les plus frileux n’oseront pas prendre part à votre projet.

La situation financière

De même que la situation professionnelle, la situation financière est un point essentiel que les organismes de crédit prennent en compte dans le cadre d’une demande de rachat de crédit. Les candidats devront justifier d’une santé financière irréprochable pour pouvoir gagner la confiance du prêteur. Les établissements de crédits s’appuient sur différents aspects et n’hésiteront pas à éplucher vos comptes bancaires afin de s’assurer que vous n’entrerez pas dans la case des mauvais payeurs. Il est donc impératif de pouvoir justifier de comptes bancaires « propres », c’est à dire tout simplement ne pas être à découvert. En plus de ne pas être dans le rouge, un reste à vivre suffisant doit être observé à la fin du mois afin d’attester votre capacité à gérer correctement votre budget et de pouvoir faire face à vos mensualités de remboursement. Il peut également être judicieux de se constituer une petite épargne afin de confirmer votre capacité de remboursement en cas d’imprévu ou de baisse de revenus temporaires. Il est également déconseillé de multiplier les crédits qui vous fermeront de nombreuses portes dans le cadre d’une demande de rachat. Enfin, les personnes dites « fichées bancaire » (FICP) ainsi que celles en situation de surendettement trop importante trouveront difficilement grâce auprès des organismes spécialisés et devront davantage s’orienter vers des procédures judiciaires de surendettement. En effet, il est impossible d’avoir droit à un rachat de crédit si vous avez saisi au préalable la commission de surendettement de la Banque de France.

Le projet doit être convainquant

Les organismes de crédit font face à de nombreuses demandes de rachat de crédit et les demandeurs se voyant accorder un rachat ne représentent pas tous des profils bancaires parfaits. Plus qu’une liste de critères à cocher les uns après les autres, ces établissements jugeront surtout votre projet et votre profil dans leur ensemble, il est donc impératif que ceux-ci soient convainquant ! Même si votre gestion des comptes bancaires n’est pas parfaite, montrez les efforts que vous pouvez faire sur plusieurs mois et constituez-vous éventuellement une petite épargne pour montrer votre bonne foi ! Si vous n’avez toujours pas réussi à obtenir le précieux sésame qu’est le CDI, justifiez de votre activité intérimaire en continu depuis deux ans, contrats de missions à l’appui ! En quelques mots, donnez envie à l’organisme de crédit de vous faire confiance !

Comparer les organismes pour trouver celui qui acceptera facilement votre demande

Le rachat de crédit vous intéresse et vous pensez avoir le bon profil pour pouvoir en bénéficier ? Il est alors temps de prendre contact avec les différents organismes de rachat de crédit afin de voir quelles solutions ils peuvent chacun vous apporter. En effet, les propositions de rachat de crédit de ces établissements peuvent parfois s’avérer très différentes les unes des autres. Il est donc impératif de les comparer afin d’obtenir la proposition la plus avantageuse possible en terme de coût de rachat de crédit notamment en prenant en compte les assurances, les frais de dossier mais aussi surtout les intérêts. Pour vous aider, des comparateurs de rachat de crédit en ligne existent pour vous simplifier la tâche. Il vous suffira de renseigner les informations demandées et le comparateur vous permettra d’obtenir des propositions de financement aux meilleurs conditions. De même, il est également possible d’avoir recours à un courtier spécialisé en rachat de crédit qui prendra en charge toute la partie administrative de votre projet et qui se chargera de contacter directement les organismes de rachat de crédit à votre place avant de vous soumettre la meilleure proposition possible.